Nos 5 meilleures destinations de voyage plongée écoresponsable

Nos 5 meilleures destinations de voyage plongée écoresponsable

Pandémie oblige, du renouveau et l’envie de voguer vers d’autres horizons, en privilégiant la nature et l’écotourisme, le voyageur plongeur est à la recherche d’authenticité. Selon une enquête réalisée par IFOP, 44% des français sont prêts à payer leur séjour plus cher dans sa globalité pour voyager d’une manière plus respectueuse de l’environnement. Un tourisme au caractère expérientiel est donc au cœur de l’actualité. Le séjour écologique et responsable est de plus en plus convoité par les vacanciers. De nombreux touristes s’adonnent à un tourisme écoresponsable afin de profiter pleinement de la nature tout en demeurant ferme dans la cause environnementale. De plus en plus de pays tentent d’adopter des comportements responsables et de préserver l’environnement. Découvrez notre sélection de destinations idéales pour réveiller l’esprit du voyage et se ressourcer dans le respect de l’environnement. Voici 5 destinations plongée écoresponsables exceptionnelles dans le monde.

1. Tourisme régénérateur : un voyage plongée écoresponsable au Costa Rica

Selon le magazine MIT Technology review, le Costa Rica est classé 7ème des pays les plus verts au monde avec l’index Green Future Index. Une véritable référence de l’écotourisme et du tourisme durable, le Costa Rica est un pays riche de sa biodiversité et ses paysages à couper le souffle.

Avec 20 parcs naturels, 8 réserves biologiques, 800 km de côtes magnifiques et 98% de son électricité provenant de sources renouvelables, le pays plonge les visiteurs au cœur d’un écosystème varié.  Son engagement dans le développement durable et la protection de l’environnement en fait une excellente destination plongée et d’écotourisme.

Visitez le pays en parcourant des circuits en pleine nature et en découvrant de nouvelles cultures. Voyagez en prenant du plaisir tout en préservant l’environnement. Le Costa Rica propose de nombreuses activités en connexion avec la faune et la flore. L’une des activités les plus sensationnelles au Costa Rica est la plongée sous-marine. La plongée au Costa Rica est une expérience incroyable.

Où plonger au Costa Rica ? Découvrez quelques inspirations de voyages plongée écoresponsables au Costa Rica.

Le Parc National de l’île Coco

Situé à plus de 500 kilomètres au sud-ouest du Costa Rica, le Parc National de l’île Coco est classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 1997. Accessible uniquement en bateau, le nombre de visiteurs est limité. Les fonds sous-marins de l’île Coco abritent une faune marine d’une richesse extraordinaire. Après une traversée de 36 heures, préparez-vous à vivre une immersion presque totale au cœur de l’une des concentrations de pélagiques les plus importantes du Pacifique.

Meilleure période pour plonger au Costa Rica :

Il y a deux saisons pour plonger sur Coco : la saison humide de mai à octobre avec sa très forte concentration de faune, et la saison sèche de novembre à avril avec une mer plus calme et une très bonne visibilité.

Le Parc Marin protégé de l’île del Caño.

Situé au large du Parc National Corcovado et au départ de la péninsule de Osa, accessible à la journée, elle offre de superbes sites de plongée. L’île del Caño est un véritable joyau de la nature. Afin de la préserver le mieux possible, les accès quotidiens sont également limités. Votre expérience s’avérera inoubliable. Plongez et admirez la faune et la flore sous-marine : coraux, langoustes, poissons, tortues, raies, murènes, petits requins à pointe blanche, bancs de barracudas, mérous. Attendez-vous à rencontrer baleines à bosse et dauphins dans les eaux du large de l’île !

Meilleure période pour plonger: novembre-avril (saison sèche).

Quand voyager au Costa Rica ? Meilleure période pour y voyager: toute l’année

2. Plonger responsable à Palau en Micronésie

Vous cherchez des idées de voyage durable ? Palau est la première nation au monde à avoir modifié ses lois en faveur de la durabilité et du tourisme durable.

Pionnier du tourisme durable, Palau est un magnifique archipel d’environ 200 îles calcaires et volcaniques luxuriantes entourées de lagons cristallins. Cet archipel situé en Micronésie, à l’Est des Philippines, est mondialement connu pour sa beauté naturelle et considéré comme l’une des principales destinations de tourisme maritime au monde. Palau est devenu la première nation au monde à modifier ses lois sur l’immigration afin de protéger son environnement.

Palau est respecté au niveau international pour sa conservation marine : un pays dédié à la protection des espèces marines et des moyens de subsistance de sa population.

En 2009, Palau a été le premier pays au monde à créer un sanctuaire océanique pour les requins.

En 2015, Palau a créé une réserve marine protégée englobant 80 % du territoire maritime de la nation avec 1300 espèces de poissons et 700 espèces de coraux.

Depuis 2018, tous les touristes doivent signer une déclaration promettant de respecter et préserver l’environnement de l’archipel, le « Palau Pledge », avant d’entrer sur le territoire. Lors de leur entrée, les touristes doivent désormais signer un engagement à agir de manière écologiquement responsable sur l’île.  Les visas d’entrée sont délivrés sur signature de la déclaration.

Chaque touriste s’engage à suivre un ensemble de lignes directrices en matière de tourisme durable. Celles-ci comprennent des choses simples :

  • à ne pas faire – comme collectionner des souvenirs de la vie marine, nourrir les poissons et les requins, jeter des déchets ou fumer dans les zones interdites
  • et à faire – comme respecter les coutumes et la culture locale, prendre soin de la faune et des coraux locaux, et soutenir les entreprises et les communautés locales.

La République de Palau a l’intention de devenir la première destination touristique neutre en carbone au monde. Le projet vise à réduire l’empreinte carbone des Palaos, tant au niveau national qu’au niveau du tourisme étranger, tout en augmentant la production d’aliments durables d’origine locale.

Le gouvernement de Palau va également développer un outil de gestion du carbone, le premier du genre. Les touristes pourront calculer et suivre les émissions provenant de leurs voyages et de leurs activités touristiques, puis se verront proposer des options de compensation du carbone.

Ces options comprennent des initiatives de « carbone bleu », telles que la restauration de la mangrove, ou des activités régionales de production durable qui réduisent les émissions de CO2.

Plonger à Palau

La plongée sous-marine fait partie des activités touristiques les plus populaires à Palau. Plonger à Palau, c’est planer au-dessus de grottes enfouies, de canyons sous-marins, de tombants vertigineux, découvrir les barrières de corail aux multiples couleurs et aux nombreux poissons tous différents les uns des autres, une faune abondante. C’est pouvoir observer différentes espèces de requins – requins de récif, requins-baleines, requins-tigres, requins-marteaux et beaucoup de requins gris. Il est aussi courant de voir des grands bancs de requins gris juvéniles.

Meilleure période pour y voyager et plonger : novembre-mai

3. Raja Ampat en Indonésie, un modèle de tourisme durable et de plongée écoresponsable

Situé dans la province de Papouasie occidentale, l’archipel des Raja se distingue des autres destinations indonésiennes par son éthique de conservation. Les populations locales, les entités gouvernementales et les propriétaires d’entreprise travaillent ensemble pour un tourisme durable.

Les îles possèdent également des forêts denses, un amas de calcaire coloré, diverses espèces de plantes rares, ainsi que des nids de tortues de mer sur la plage. Située au cœur du triangle de corail, Raja Ampat est réputé pour la santé et la diversité de ses récifs coralliens et de leur vie marine, ce qui en fait une destination de choix pour les plongeurs du monde entier.

Le programme de réhabilitation et de gestion des récifs coralliens de la Banque mondiale (COREMAP-II) est déployé à Raja Ampat depuis 2005.

En novembre 2010, le gouvernement a classé l’archipel comme sanctuaire. L’entrée au Parc marin est soumise au paiement d’une taxe de conservation.  Celui-ci couvre une superficie de plus de 2 millions d’hectares et est composé d’un réseau de zones marines protégées (MPA).  Les fonds générés par cette taxe sont gérés par l’autorité du parc marin et sont directement affectés à la gestion et à la surveillance du parc marin. Cela contribue au maintien et/ou à l’amélioration de la qualité de l’environnement marin et au soutien des populations locales par une gestion durable des ressources marines. En payant cette taxe environnementale, chaque visiteur contribue directement à la protection et à la gestion durable de l’environnement marin unique des Raja Ampat.

En octobre 2018, les gouverneurs des provinces de Papouasie occidentale et de Papouasie ont publié la « déclaration de Manokwari », s’engageant à conserver 70 % des forêts de Papouasie.

Raja Ampat figure sur la liste des sites incontournables de tous les plongeurs.  Les plongeurs du monde entier viennent à Raja Ampat pour observer toute la biodiversité marine. L’archipel regroupe, en effet, 75% des espèces mondiales de coraux, le record du plus grand nombre de poissons sur un seul site de plongée et une abondance d’espèces endémiques extraordinaire. De nombreuses nouvelles espèces ont été découvertes durant ces dernières années dans cet archipel. Les fonds marins sont donc d’une richesse exceptionnelle.

Imaginez-vous en train de plonger parmi tortues, bancs de mérous, requins à pointe blanche et à pointe noire, des requins bambous, des requins tapis barbu et des requins gris de récif… Admirez le vol de raies manta et de raies mobulas… Le rêve !

Meilleure période pour plonger : octobre-avril

4. Plongée et safari en Tanzanie pour voyageurs écoresponsables

La Tanzanie, pays d’Afrique de l’Est, est une destination de voyage qui permet aux visiteurs de profiter de séjours écologiques et respectueux de l’environnement. Cette dernière est, en effet, consciente de l’importance de la préservation de leur environnement. C’est pourquoi les autorités locales ont développé un programme favorisant le tourisme et le développement durable dans le pays. Depuis quelques années, le gouvernement tanzanien vise à promouvoir un tourisme durable et les professionnels du tourisme doivent organiser  des séjours responsables.

Le tourisme responsable en Tanzanie a pour but d’encourager et de promouvoir une industrie touristique plus durable dans le pays. Il s’agit de protéger et de prendre soin des diverses cultures du pays, ainsi que de son environnement naturel, tout en optimisant la durabilité commerciale et économique.

La Tanzanie est un paradis pour l’écotourisme grâce à la présence de plusieurs parcs nationaux et des aires protégées qui représentent presque 14% de sa surface totale. Ces parcs et réserves offrent une opportunité exceptionnelle pour l’écotourisme durable. Les règlementations dans les aires protégées comme la réserve de gibier de SELOUS favorisent la préservation de l’environnement comme l’interdiction de circulation des véhicules dans les réserves. Ces règlementations permettent des touristes de profiter de leur séjour en pleine harmonie avec la nature.

Afin de protéger et de gérer ces zones contre la surpêche, la déforestation des mangroves et l’exploitation des coraux, les parcs et réserves marins ont été créés. Ils sont exceptionnellement riches en diversité de cultures, de coraux, de poissons, d’oiseaux et de plantes. L’entrée dans certain parc national protégé est soumise à des droits d’admission.

La Tanzanie est non seulement la destination numéro un pour les safaris, mais aussi pour la beauté des récifs coralliens. Les eaux cristallines de l’océan Indien offrent de très belles plongées.

Où plonger en Tanzanie ?

Il existe plusieurs sites de plongée en Tanzanie.  Voici une inspiration de voyage plongée écoresponsable :

Le parc de Mafia Island est la plus grande réserve naturelle de Tanzanie (820 km2). Protégé depuis plus de 15 ans, il vous fera découvrir des écosystèmes tropicaux variés tels que mangroves, savanes, récifs coralliens et forêts. Le parc compte plus de 380 espèces de poissons.

Vous y vivrez des moments forts à coup sûr :

  • nager avec les requins-baleines d’octobre à mars.
  • assister à la ponte de tortue : les plages des Mafia Island sont également des lieux de nidification de deux espèces de tortues de mer.

Vous pouvez également observer des baleines à bosse et les cachalots en pleine migration dans la région d’Août à Novembre.

Meilleure période pour plonger : septembre-mars

5. Un voyage plongée écoresponsable au Mozambique

Forêts de cocotiers ou bush sauvage, plantations de thé ou parcs naturels préservés, terre ocre plantée de huttes, marchés colorés, lagons bleu azur…

Un voyage au Mozambique vous invite à parcourir des horizons aussi riches que variés et des siècles d’histoire, entre cultures européenne, indienne et arabe. C’est vivre un séjour authentique dans un cadre d’exception entre terre et mer, une expérience humaine riche de rencontres et d’échanges.  Au Mozambique, vous pouvez profiter du soleil et de la plage, de l’écotourisme, du tourisme culturel, du tourisme d’aventure, de l’observation des animaux, du tourisme thématique, du tourisme plongée.

Le Mozambique, c’est 2700 km de côtes de l’océan Indien. Il compte certaines des plus belles îles, plages et récifs coralliens, avec une flore et une faune diversifiée.

Le Mozambique c’est 25% de son territoire comme zones de conservation, un héritage pour garantir la durabilité, la préservation de l’environnement et l’implication des populations locales.  En effet, les autorités ont émis des dispositions légales pour garantir un tourisme durable. Le pays a étendu les zones protégées telles que l’archipel de Bazaruto, la réserve spéciale de Maputo, la réserve nationale de Niassa et le parc national de Gorongosa. Il a déclaré de nouvelles zones telles que la réserve nationale de Chimanimani, la réserve nationale de Malhazine, la réserve partielle marine de Ponta de Ouro, la réserve partielle du lac Niassa, le parc national des Quirimbas, le parc national de Limpopo.

Où plonger au Mozambique ?

Il existe plusieurs sites de plongée au Mozambique.  Voici une inspiration de voyage plongée écoresponsable : l’archipel protégé de Bazaruto.

L’archipel est protégé. Il est depuis 1971 un parc national, l’un des plus importants de l’océan indien.  Il est composé de cinq îles dans le Canal du Mozambique : Bazaruto, Benguerra, Magaruqye, Santa Carolina et Bangué.

Accessible depuis la petite ville de Vilanculos, connue pour ses îles de corail à la nature généreuse et son spectacle incroyable de dunes, l’archipel abrite les derniers spécimens de dugongs, ces mammifères marins menacés de disparition.

Un paradis pour les plongeurs : plongez pour explorer les superbes récifs de corail riches en poissons colorés… Partez à la recherche des dauphins, de baleines à bosse, et requins-baleines, et autres raies mantas. Ces pélagiques évoluent en nombre dans les eaux du Mozambique très riches en plancton.

Meilleure période pour plonger: avril- août

Découvrez la faune et la flore locales lors des randonnées guidées. Rencontrez la communauté lors des visites de villages et observez les baleines depuis la plage en saison !

Autant de bonnes raisons de faire le pari d’un séjour plongée plus vert dans les meilleures conditions de confort à partager à deux ou en famille.  Nous sommes donc là dans un tourisme plongée avec un impact positif !

 

Quelle est la destination plongée écoresponsable numéro 1 de votre BUCKET LIST ?

Racontez-nous vos rêves de plongée écoresponsable dans un commentaire ci-dessous.

No Comments

Post A Comment

Abonnez-vous à la Newsletter d'ÉQUILIBRE

Recevez un concentré de rêves et d'évasions dédié au voyage plongée écoresponsable à chaque newsletter !

Thank you for subscribing.

Something went wrong.

Send this to a friend