Pourquoi faut-il se passer de Nutella ?

Pourquoi faut-il se passer de Nutella ?

Pourquoi faut-il se passer de Nutella ?

Tout bon gourmand qui se respecte a déjà rêvé d’un quelconque dessert à base de Nutella : crêpes au Nutella, brownie au Nutella, cookie au Nutella, pizza au Nutella… Mais comme vous pouvez le voir sur l’infographie de Novethic (en bas), le Nutella a des conséquences terribles, que ce soit sur notre santé ou sur l’environnement. On pourrait penser que le Nutella est synonyme de repas bien équilibré contenant «des noisettes et du lait écrémé». Alors certes, il y en a, mais pas que… En France, nous consommons une quantité gigantesque de Nutella ! Chaque seconde, 2.7 kilos de Nutella sont engloutis, soit 230 tonnes par jour. Autrement dit, chaque année il se consomme 84 000 tonnes de Nutella dans l’hexagone, qui représentent 26% du total mondial ! Si l’on rajoute à ce chiffre le reste des pays consommateurs, on arrive à un total d’environ 300 000 tonnes par an.


Les conséquences du Nutella sur votre santé


Dans un premier temps, il est primordial de bien comprendre que la composition chimique de l’huile de palme est plus complexe que celle, par exemple de l’huile d’olive, ou même du sucre. Il est donc beaucoup moins bien assimilé par notre organisme.

Contrairement à ce que nous font croire les publicités Nutella, les valeurs énergétiques que vous fournissent une tartine de Nutella sont loin d’être bonnes, surtout pour un premier repas de la journée. Les nutritionnistes qualifient même cette pâte à tartiner de « bombe calorique » : 530 kilocalories pour 100 grammes, comme indiqués sur l’étiquette !

Cela s’explique tout simplement par la recette même du Nutella. Les principaux ingrédients ne sont pas le lait, les noisettes et le cacao, puisque à eux 3, ils représentent seulement 27% de la pâte à tartiner (6,6%, 13%, 7,4% respectivement), le reste étant à 60% du sucre et de l’huile de palme. Or, l’huile de palme est 4 fois plus grasse que les huiles classiques (de tournesol par exemple) et contient beaucoup d’acides gras saturés, ces derniers favorisant le cholestérol, et de ce fait, l’apparition de maladies cardiovasculaires. 

Il faut pourtant préciser que l’ingrédient miracle du Nutella n’est autre que cette huile : plus c’est gras, plus le cerveau en redemande. Attaqué en justice il y a quelques années par une mère de famille californienne qui jugeait ces publicités mensongères, le groupe a d’ailleurs été contraint de dédommager les consommateurs aux États-Unis, à hauteur de 3 millions de dollars !

D’autre part, en plus d’être un aliment gras et sucré, le Nutella contient également une quantité importante d’un plastifiant néfaste pour la santé : le phtalate DEHP, considéré comme le plus dangereux pour l’homme. Le phtalate DEHP est une substance chimique qui permet d’augmenter la flexibilité des matières plastiques, or, celui-ci migre de l’emballage au produit. Les phtalates sont des perturbateurs hormonaux qui provoquent des dérèglements induisant notamment la stérilité chez l’homme, et sont également soupçonnés d’être cancérigènes.


Les conséquences du Nutella sur l’environnement


La production d’huile de palme, ingrédient majeur dans la composition du Nutella, est la cause de nombreux impacts catastrophiques sur l’environnement.

L’huile de palme est l’huile la moins chère à l’achat, comparée aux autres huiles sur le marché. Elle a donc la faveur des industriels qui l’utilisent dans leurs recettes. Pour répondre à cette demande toujours croissante, la production doit augmenter. Des kilomètres de forêts, à la biodiversité incroyable, sont alors remplacés par des immenses monocultures de palmiers à huile, qui ne poussent qu’en climat tropical. Les forêts tropicales ont déjà perdu 50% de leur superficie en cinquante ans, et à ce rythme en 2022, elles n’existeront plus.

En plus de la déforestation, qui empêche en grande partie l’absorption de CO2 émis par l’homme, ce sont plusieurs espèces en voie de disparition qui sont menacées. Par exemple en Indonésie, l’orang-outan et le gibbon sont les deux plus grandes victimes des plantations intensives de palmiers.

La présence d’OGM pose également de nombreux problèmes qu’on ne présente plus. Pour n’en citer que quelques-uns : pollution des nappes phréatiques, destruction de la biodiversité, problème de dissémination…


Quelles solutions ?


Dans le meilleur des mondes, nous ne consommerions plus de produits à base d’huile de palme. Il nous suffirait de boycotter ces produits dont le Nutella. Il est d’ailleurs possible de les remplacer. Par exemple, il existe de nombreuses pâtes à tartiner sans huile de palme.

Mais ce qui fait notre charme d’humains, c’est que nous sommes loin d’être parfaits. Alors essayons au moins de nous améliorer… Restons vigilants en pensant par exemple à bien vérifier que les produits que nous achetons ne contiennent pas d’huile de palme. Et si vous voulez vous faire un plaisir Nutella, limitez-le à des occasions exceptionnelles…

Et pour finir, voici quelques recettes de desserts au chocolat, pour vous donner quelques idées simples à réaliser et surtout à vous passer de Nutella !

Gâteau au chocolat cœur fondant

  • 200g de chocolat noir
  • 150g de sucre
  • 200g de beurre
  • 4 œufs
  • 80g de farine

Préchauffer le four à 220°C

Casser le chocolat dans un saladier. Rajouter 4 cuillères d’eau et faire fondre au micro-ondes ou au bain marie.

Mélanger les œufs et le sucre, puis ensuite la farine dans un grand saladier.

Ajouter le chocolat fondu et mélanger jusqu’à avoir une pâte homogène.

Verser la pâte dans un moule beurré et fariné. Laisser cuire 25 minutes.

Mousse au chocolat

  • 25g de sucre
  • 25g de beurre demi-sel
  • 4 œufs
  • 150g de chocolat noir

Couper le chocolat en morceau. Rajouter 4 cuillères d’eau et le faire fondre au micro-ondes ou au bain marie.

Séparer les blancs des jaunes d’œuf. Battre les jaunes avec le sucre.

Ajouter le mélange de jaune et de sucre au chocolat fondu. Bien mélanger et laisser le tout refroidir.

Battre les blancs en neige avec une pincée de sel, puis les ajouter délicatement au mélange au chocolat.

Verser la préparation dans des ramequins et les placer au frigo toute la nuit.


Vous voyez…. on peut se régaler sans Nutella !


– Maurane.

No Comments

Post A Comment